4 façons surprenantes d’utiliser les coques de pistaches chez vous ou dans votre jardin

Le pistachier provient du Moyen-Orient et a une longue durée de vie. Sur cette plante du désert poussent plusieurs grappes de drupes. Ce sont de petits fruits rougeâtres qui mûrissent correctement durant les longues périodes d’été chaudes et sèches. Lorsque les drupes viennent à maturité, leur peau extérieure souple et leur coque intérieure dure s’ouvrent en faisant un bruit sec.

Dès que la peau est retirée, il est possible de voir une coquille beige et ouverte partiellement. À l’intérieur se trouve une graine que nous aimons manger, puisqu’elle est comestible.

Ces graines sont des en-cas délicieux et n’ont aucun impact négatif sur la santé de l’homme. Elles sont remplies de fibres, de protéines, de bonnes graisses. Elles comportent aussi beaucoup de minéraux et de vitamines. Les pistaches sont consommées fréquemment, mais beaucoup se demandent aussi à quoi peuvent servir les coques.

En effet, la coque de pistache qui n’est pas salée peut servir dans un jardin. Les usages sont multiples et vous allez d’ailleurs en savoir davantage.

1. Faire le paillage

En recouvrant les plates-bandes d’une bonne couche de paillis, vous apportez non seulement de l’esthétique, mais aussi de l’humidité. De plus, le sol devient plus fertile et les mauvaises herbes sont éliminées.

Avant de répandre les coques dans votre jardin, ajoutez-y de l’écorce, du copeau de bois, des paillis organiques ou des feuilles.

La décomposition totale des coques de pistache prend plusieurs années, car elles sont très dures. Au cours de la décomposition, les glucides, les protéines, les graisses et le carbone sont lentement libérés pour nourrir le sol.

2. Remplir les plantes en pot

Dans ces jardinières d’ornements où des végétaux sont plantés, il faut avoir beaucoup de terre avant de pouvoir les remplir totalement. La plante possède un système racinaire qui n’a pas souvent besoin de tout cet espace pour grandir. Ainsi, c’est du bon terreau qui est gaspillé.

Cette quantité importante de terre peut être réduite grâce aux coquilles de pistache. Utilisez-les pour remplir le fond de votre pot.

Laissez beaucoup d’espace en haut pour votre terreau. Il est important que la plantation ait une profondeur correspondant à la hauteur du cultivar adulte. Pour les petites plantes comme les herbes et la laitue, une couche de terre de 30 cm de haut est suffisante. Cependant, pour les grandes plantes comme les tomates, elle doit être de 30 ou 40 cm.

Par ailleurs, les coques rendent le drainage plus facile de sorte à maintenir le système racinaire toujours hors de l’eau.

3. Drainer les plantes en pot

Lorsque les coques de pistache sont utilisées pour tapisser l’intérieur des pots, il n’y a plus de l’eau en excès.

C’est une solution à adopter, surtout s’il n’y a aucun trou sur le pot pour drainer l’eau.

Prenez un pot vide et mettez-y les coques de pistaches, une couche de 2 cm environ. Ensuite, ajoutez-y de la terre ainsi que des plantes.

L’eau que la plante n’absorbera pas ira dans les coques au fond du pot. Ainsi, le système racinaire pourra être maintenu intact et ne sera pas touché par l’excès d’eau.

L’utilisation des coques de pistache est bonne, car elles sont biodégradables. Vous ne les retrouverez jamais dans la terre si vous décidez de les remettre en pot.

4. Dissuader les parasites

Avec les coques de pistache, les bestioles sont moins attirées par les plantes mises en pot et les jardins.

Pour les plantes d’extérieur, mettez une couche épaisse aux alentours. Cela découragera les tamias, les écureuils ainsi que les ratons laveurs qui aiment creuser dans la terre.

Ces coques de pistache sont aussi des moyens de dissuasion contre les escargots et les limaces. Néanmoins, elles doivent être salées. Pour barrer le chemin aux gastéropodes visqueux, saupoudrez les coques autour du jardin ou de quelques plantes.

Vous aimerez peut-être aussi

Afficher plus Chargement...No more posts.