Humidité, moisissure et condensation dans une maison : quelle température idéale pour les éviter ?

Lorsque la température baisse en dessous de zéro degré, il est fort probable que la condensation se forme sur les fenêtres et les portes. Dès que la quantité d’eau qui coule est importante, la visibilité diminue à l’extérieur. Cette situation est loin d’être agréable à vivre, mais vous n’avez pas à vous en faire. Vous découvrirez ici la température idéale pour réduire les risques de condensation, d’humidité et de moisissure dans vos pièces.

D’où vient la condensation ?

La condensation se forme lorsqu’il fait très froid à l’extérieur et chaud à l’intérieur. Cet état de choses provoque l’apparition de l’humidité et des moisissures sur les supports de fenêtres. Les supports sont parfois endommagés. D’autres se gonflent, surtout ceux qui sont en bois. Pour être sûr que la condensation chez vous n’est pas importante, vous devez prendre certaines mesures préventives.

La température à maintenir dans chaque pièce de la maison

Les températures idéales pour une bonne aération de la maison sont : 20 degrés (au salon), 23 degrés (dans la chambre des enfants et la salle de bain) et 16 degrés (dans la cuisine et les autres chambres). Avec ces températures, vous n’aurez pas à subir les conséquences de la condensation.

Faites tout pour toujours maintenir la température de votre intérieur à 14 degrés au moins.

Pour garder le chauffage allumé pendant longtemps avec une température très basse, il vaut mieux le régler. La condensation se forme lorsque l’environnement passe d’une température très chaude à une température très froide.

Il est indispensable que la température à l’intérieur soit toujours constante. Lorsque vous allumez le chauffage, gardez une température constante. Évitez de chauffer votre maison et de la laisser refroidir avant de remettre le chauffage en marche. Il en est de même pour les pièces qui ne sont pas utilisées. Les moisissures et l’humidité peuvent se former dans ses pièces si elles ne sont pas chauffées ni ventilées, surtout en hiver.

Que faire pour empêcher la condensation de se former ?

L’aération des pièces

En faisant entrer de l’air par les fenêtres, vous avez la garantie qu’aucune condensation ne se formera. En effet, cette technique favorise la sortie de l’humidité présente dans l’air de la maison. La condensation a ainsi peu de chance de se former. La pose des bouches d’aération est faite en haut, sur les cadres des fenêtres. Ce faisant, vous pourrez créer la ventilation et la condensation est réduite.

Vous retrouverez cet équipement sur presque toutes les nouvelles fenêtres. Si les vôtres ne sont pas en adéquation avec les normes, n’hésitez pas en parler au moment de la consultation. Des évents de ruissellement peuvent être ajoutés aux fenêtres en PVC.

Si vous n’en possédez pas, vous pouvez ouvrir vos fenêtres tous les jours afin d’aérer la maison. Il est important que vous les ouvriez très bien, sinon le processus sera lent. Néanmoins, il faut éviter de laisser la chaleur s’échapper par la fenêtre. Pour cela, rassurez-vous toujours que la température est basse avant de passer à l’ouverture des fenêtres.

L’utilisation du déshumidificateur

Avec le déshumidificateur, il est possible d’améliorer la ventilation de votre maison. Pour ce faire, optez pour un déshumidificateur automatique. C’est ce qu’il faut pour une bonne satisfaction. Lorsque le taux d’humidité atteint 60 % dans la maison, l’appareil s’allume automatiquement. Les moisissures n’ont aucune chance de s’y développer.

Vous aimerez peut-être aussi

Afficher plus Chargement...No more posts.