Comment sécher le thym – conseils et astuces

Comment sécher le thym avec un déshydrateur, un four et au soleil.

Pour faire sécher le thym, trois méthodes sont possibles : au four, dans un déshydrateur ou au soleil. Et aussi comment conserver, transformer et utiliser le thym séché ! Il n’est probablement pas surprenant que mon garde-manger soit rempli de divers produits séchés et conservés. De ces tomates « séchées au soleil », des flocons de noix de coco et du lait en poudre à ce thym séché. Apprendre à sécher le thym à la maison est incroyablement facile et peut être fait en utilisant 3 méthodes différentes. En fait, j’ai déjà partagé des DIY similaires pour la menthe séchée et le romarin séché. J’aime utiliser des herbes fraîches dès que possible, et maintenant que j’ai mon propre jardin, je le fais de plus en plus. Si par accident je récolte/cueille trop de thym sur ma plante, je stocke déjà les herbes au réfrigérateur et au congélateur. Pourtant, j’aime avoir une réserve de thym séché à portée de main lorsque le besoin s’en fait sentir. Dans ce billet, je vais vous montrer comment sécher le thym au four, avec un déshydrateur et à l’air libre. Je me pencherai également sur la manière de conserver et d’utiliser le thym et sur plusieurs questions fréquemment posées.

Les bienfaits du thym

Le thym est en fait une herbe de la famille de la menthe et c’est l’une de mes herbes les plus utilisées (surtout le thym citron !). Plus que pour sa saveur (que je trouve merveilleuse), il est réputé pour ses abondants bienfaits pour la santé. Par exemple, le thym est une riche source de vitamines A et C, qui sont toutes deux excellentes pour renforcer l’immunité (ainsi que la santé des yeux). C’est également une bonne source de fer, de fibres et de cuivre. Certaines études suggèrent que l’extrait de thym peut contribuer à réduire la pression artérielle et le taux de cholestérol. En outre, l’huile essentielle de thym possède également des propriétés antifongiques et antiparasitaires.

Comment sécher le thym

Je préfère sécher mes herbes dans un déshydrateur chaque fois que possible, pour un processus de séchage qui utilise moins de chaleur qu’un four (donc pas de risque de brûlure) et à un rythme beaucoup plus rapide que le séchage à l’air. La déshydratation du thym est très facile et peut être réalisée en quelques étapes seulement. 

Conseil : le thym séché à l’air libre est préférable pour ceux qui vivent dans des climats chauds et secs, à environ 20ºC.

Laver et sécher : étape 1

Ajoutez le thym dans un grand bol d’eau et fouettez doucement les herbes pour les nettoyer. Ensuite, égouttez l’eau et, si vous le souhaitez, utilisez une essoreuse à salade pour enlever tout excès d’eau avant d’éponger. Sinon, allez-y directement et épongez-les. Il est important d’éliminer TOUT l’excès d’humidité avant de sécher le thym. Il peut donc être judicieux de le laisser sécher à l’air libre pendant 30 à 60 minutes supplémentaires, de le sécher une nouvelle fois, puis de passer à l’étape suivante.

Séchage du thym avec un déshydrateur : étape 2

Vous pouvez le faire à l’intérieur ou à l’extérieur des tiges, mais le temps de séchage variera. Placez le thym en une seule couche sur le(s) plateau(x) de séchage, en laissant un espace entre les deux pour permettre la circulation de l’air. Faites sécher le thym à 40°C pendant 2 à 5 heures, jusqu’à ce qu’il soit complètement sec et cassant. Le temps varie en fonction de votre machine, de la quantité à sécher, du climat où vous vivez, etc.

Dans le four

Placez le thym sur une ou plusieurs plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé, en laissant un espace entre les deux pour que l’air puisse circuler. Placez la plaque de cuisson dans le four à sa température la plus basse. En fonction de la température, ce processus prendra plus ou moins de temps. Par exemple, à 50°C, cela peut prendre de 2 à 4 heures. 80ºC peut prendre 1 à 2,5 heures. Si votre four ne descend pas en dessous de 100°C, nous vous recommandons d’ouvrir la porte du four. Cela fera baisser la température ET permettra une meilleure circulation de l’air. Vous pouvez ouvrir la porte avec une cuillère en bois ou une manique résistant à la chaleur.

Thym séché à l’air libre

Créez un petit bouquet de thym en attachant les brins à la tige avec un morceau de ficelle. Suspendez les herbes (à l’aide d’une ficelle supplémentaire) sur un cintre ou utilisez un séchoir à herbes dans un endroit chaud et bien ventilé, à l’abri de la lumière directe du soleil. Le thym mettra une à deux semaines à sécher, selon le temps et le climat. Il est bon de recouvrir le thym d’une « enveloppe protectrice » ventilée, comme un sac en papier ou un sac de lait pour les noix, afin d’empêcher la poussière ou les insectes de se déposer sur les herbes.

Comment conserver le thym séché

Une fois séché, laissez le thym refroidir complètement, retirez les feuilles de la tige et transférez-les dans un bocal en verre propre et hermétique. Vous pouvez garder le thym entier, l’émietter (à la main) ou le réduire en poudre (avec un moulin à café/épices ou un robot de cuisine). Conservez le bocal dans un endroit frais et sombre pendant un an au maximum pour une fraîcheur optimale, mais il sera bon pendant 2 ans (ou plus, même si la qualité décline). Comment congeler le thym ? Il n’est pas nécessaire de congeler le thym séché, mais cela peut aider à prolonger encore plus la durée de conservation de l’herbe. Conservez-le dans un récipient hermétique allant au congélateur jusqu’à 2 ans.

Né en 1974, avec un diplôme d'études secondaires classiques en poche, une licence en philosophie et une maîtrise en communication sociale à l'université catholique du Sacré-Cœur. L'écriture est ma passion, mes enfants sont ma vie ! Femme,…

Vous aimerez peut-être aussi