Comment savoir si un œuf est périmé ? – truc pour vérifier si un œuf est encore frais

Beaucoup d’entre nous se fient à la date indiquée sur l’emballage des produits pour savoir quand un aliment est périmé. Cependant, les dates de péremption ne correspondent souvent pas vraiment à l’état de conservation réel des aliments. Dans le cas des œufs, par exemple, ni l’odeur ni la vue ne permettent de déterminer la fraîcheur.

Il existe deux façons différentes de savoir si les œufs sont périmés.

Aujourd’hui je vous partage un truc de grand-mère : il suffit de remplir un bol d’eau froide et de 10 % de sel.

  • Si l’œuf se dépose au fond, cela signifie qu’il est frais.
  • S’il reste à moitié cuite, il ne doit être consommé qu’après la cuisson.
  • Si, au contraire, il flotte à la surface, il est préférable de ne pas le cuire.

La raison pour laquelle cette méthode fonctionne est que les coquilles d’œufs, étant poreuses, laissent passer l’air. Les œufs frais contiennent très peu d’air et se déposent au fond, tandis que les œufs plus anciens, pleins d’air, flottent ! Si l’œuf, une fois tombé dans l’eau, repose sur le côté, il est parfait pour la friture. En revanche, s’il reste debout, il est excellent pour la cuisson.

LE CODE DE TRAÇABILITÉ DES ŒUFS

PREMIER CHIFFRE

Le premier chiffre indique le type d’élevage de poulets :

  • « 0 » correspond à l’agriculture biologique, c’est-à-dire œufs de poules élevées en plein air. Les poules ont accès à une espace de plein air, ils ont la possibilité de sortir en journée et de profiter de la lumière naturelle. Les poules peuvent gratter le sol à la recherche de nourriture, se baigner dans la poussière pour se nettoyer les plumes…
  •  » 1  » correspond à l’élevage en liberté : les animaux peuvent se déplacer librement une partie de la journée, pondre leurs œufs sur des paillasses ou sur le sol qui leur est réservé dans un environnement extérieur.
  • « 2 » est le code de l’élevage au sol/en volière : ce type d’élevage permet à l’animal de se déplacer librement, non pas en plein air mais dans un bâtiment fermé. Les grands hangars que l’on trouve à la campagne sont un exemple d’élevage de code « 2 » ; les poules pondent leurs œufs sur le sol, sur la litière ou dans des nids.
  • « 3 » correspond enfin à l’élevage en cage : les poules n’ont aucune liberté de mouvement, elles vivent enfermées dans des cages. Pas de sortie à l’extérieur et pas de lumière du jour.

Alors que dans les trois premiers types, c’est le personnel de la ferme qui ramasse manuellement les œufs, dans le dernier cas, les œufs pondus sont acheminés vers les machines d’emballage au moyen d’un tapis roulant qui passe sous les cages.

LIRE AUSSI : comment réduire les déchets alimentaires

Vous aimerez peut-être aussi

Afficher plus Chargement...No more posts.