Bienfaits de la sauge – une plante médicinale aux bienfaits reconnus

La sauge est une plante que nous utilisons tous dans la cuisine pour ses propriétés aromatiques. Le nom latin dont elle dérive nous donne une idée immédiate de la valeur qui lui était attribuée par les anciennes pratiques des ateliers botaniques. Le mot sauge, en fait, dérive du latin salus, qui signifie santé. Chez les Grecs et les Romains, elle était considérée comme l’herbe de la santé et était largement utilisée dans diverses préparations médicinales. Dans cet article, découvrons donc ensemble quelles propriétés cache la sauge et voyons pour quels usages curatifs elle est appréciée depuis l’Antiquité.

Les éléments essentiels qui composent la sauge

Les principaux éléments qui composent la sauge officinale sont l’huile essentielle, l’acide organique, les flavonoïdes et les saponines. L’huile essentielle, quant à elle, est composée d’éléments tels que l’alpha et le bêta-thuyone et le camphre.

Tous ces éléments combinés donnent des propriétés à la sauge :

  • Antiseptique ;
  • Antibactérien ;
  • Stimulant ;
  • Digestif ;
  • Expectorant ;
  • Cicatrisation ;
  • Antispasmodique ;
  • Anti-sudorifique.

Propriétés de l’huile de sauge

L’huile essentielle de sauge est obtenue à partir des sommités séchées de la plante. Ces sommets sont soumis à un processus d’extraction à la vapeur. L’huile ainsi obtenue est utilisée en usage externe, pour limiter la sécrétion de sueur, et a un effet très durable. Elle a également de nombreuses utilisations dans les cosmétiques. Par exemple, elle est utilisée comme astringent pour les pores dilatés de la peau ou pour préparer des traitements contre la chute des cheveux.

Propriétés des feuilles de sauge

Les feuilles de sauge officinale peuvent être utilisées fraîchement cueillies et frottées sur les dents comme dentifrice blanchissant. Cette utilisation permet de lutter contre l’halitose ou de traiter les affections inflammatoires des gencives et de la cavité buccale.

Les propriétés de la tisane de sauge

Comme nous l’avons vu, les plantes médicinales peuvent être utilisées pour préparer des tisanes, par des procédés d’infusion et de décoction. Les tisanes de sauge ont des usages différents, selon que l’on décide de préparer une infusion ou une décoction. Voici quelques exemples.

Décoction de sauge contre les douleurs menstruelles

Pour calmer les douleurs pendant le cycle menstruel, on peut utiliser une décoction de sauge. Pour le préparer, il suffit de faire bouillir 25 g de feuilles de sauge dans un litre d’eau. Le temps d’ébullition est de 15-20 minutes, après quoi la décoction doit être filtrée à travers un tamis. Il est recommandé de prendre 2 à 4 tasses de décoction de sauge par jour, en dehors des repas.

Contre-indications à la prise de sauge

Comme nous l’avons mentionné, la thuyone est l’un des constituants de la sauge officinale. En cas de concentration excessive, cette substance peut être toxique. L’utilisation de préparations à base de sauge chez les femmes enceintes et allaitantes n’est donc pas recommandée. Par exemple, l’un des problèmes qui peut survenir est une diminution de la sécrétion de lait. Bien sûr, nous parlons de concentrations élevées, que la consommation normale ne permet pas. Toutefois, pendant la grossesse et l’allaitement, il est préférable d’éviter tout problème.

LIRE AUSSI : comment faire sécher des feuilles de sauge

Vous aimerez peut-être aussi

Afficher plus Chargement...No more posts.