Astuce pour sauver une orchidée et la faire refleurir – astuce pratique et rapide

L’orchidée est une plante vivace au feuillage persistant. Cette plante tropicale aime la chaleur et l’humidité. Elle peut être cultivée en pot comme plante d’intérieur. Il existe plusieurs variétés d’orchidées, mais la plus connue est le Phalaenopsis, également connue sous le nom d’orchidée papillon. Cette plante est facile à entretenir, mais elle peut se flétrir si elle n’est pas maintenue dans de bonnes conditions. Découvrez comment sauver votre orchidée en 5 étapes. Pour prendre soin d’une orchidée et la maintenir en bon état, vous devez connaître ses conditions de croissance. Parfois, un excès d’eau ou un arrosage insuffisant peut être fatal à votre plante. N’oubliez pas, cependant, qu’il est possible de sauver votre orchidée mourante.

Comment sauver une orchidée ?

ÉTAPE 1 : OBSERVER L’ORCHIDEE POUR DETERMINER LE PROBLEME

Pour savoir comment prendre soin de votre orchidée, il est important de bien l’examiner. Cela vous aidera à reconnaître la raison de son flétrissement et à déterminer s’elle est en train de mourir ou pas.  En effet, si vous remarquez que ses feuilles tombent, cela ne signifie pas qu’elle est morte, mais simplement qu’elle entre dans une période de dormance. Si le feuillage de votre orchidée est jaune, cela signifie qu’elle a été affectée par une maladie. Si, au contraire, elle est vert foncé, cela signifie que votre plante est privée de lumière. Vous reconnaîtrez une orchidée mourante à ses feuilles qui semblent déshydratées et à ses racines qui deviennent molles, brunes ou même noires.  La principale cause de la mort d’une orchidée est l’excès d’eau, qui entraîne le pourrissement de ses racines. Cependant, vous pouvez sauver votre plante si elle a encore des racines aériennes saines.

ÉTAPE 2 : NETTOYER LES RACINES DE L’ORCHIDEE

Pour nettoyer les racines de votre plante, il est important de la retirer délicatement du pot.  Retirez ensuite tous les morceaux de terre attachés aux racines. Il peut s’agir du paillis, de la mousse ou de l’écorce utilisés dans le terreau. Rincez ensuite les racines à l’eau pour les débarrasser des débris qui y sont attachés.

ÉTAPE 3 : COUPEZ LES RACINES MORTES DE L’ORCHIDEE

À l’aide d’un sécateur ou d’une paire de ciseaux désinfectés, coupez les racines qui semblent molles, pâteuses, brunes ou noires. Ne gardez que les racines vertes ou avec des pointes vertes. Si la pourriture a également touché la tige, taillez-la juste en dessous des feuilles et retirez les feuilles et les pétales déshydratés ou endommagés.

ÉTAPE 4 : REMPOTER L’ORCHIDEE

Le rempotage vous permettra de donner à votre plante un nouveau substrat et donc un nouvel apport de nutriments qui aideront votre orchidée à refleurir. Pour ce faire, choisissez un pot en plastique transparent afin de pouvoir vérifier régulièrement l’état des racines. Quant au sol, il est préférable qu’il soit constitué de morceaux d’écorce, de fibres de charbon de bois ou de sphaigne. Pensez également à placer des galets d’argile au fond du pot pour favoriser le drainage.  Veillez à arroser légèrement le pot pour humidifier la terre.

ÉTAPE 5 : AIDER L’ORCHIDEE A REPOUSSER

Placez votre orchidée dans un endroit lumineux, en évitant de l’exposer à la lumière directe du soleil. Cela pourrait vraiment brûler le feuillage de votre plante ; préférez une exposition à mi-ombre. N’étant pas très rustique, l’orchidée a également besoin de chaleur. Maintenez votre pot à une température comprise entre 18°C et 21°C, à l’abri des courants d’air, mais aussi loin des sources de chaleur comme un radiateur qui assèche l’air ambiant. L’orchidée, en effet, apprécie l’humidité.  Par ailleurs, il est conseillé d’arroser l’orchidée avec une eau non calcaire, comme l’eau de pluie, et à température ambiante, afin de ne pas provoquer un choc thermique qui endommagerait le système racinaire de votre plante. Brumisez également le feuillage de votre orchidée de temps en temps et ne laissez pas d’eau stagnante dans la soucoupe ou le pot. Veillez également à protéger votre orchidée des parasites ou des ravageurs qui la dévastent, comme les pucerons ou les cochenilles.

VOIR AUSSI : réussir le bouturage de le Sansevieria

Vous aimerez peut-être aussi

Afficher plus Chargement...No more posts.